3ème Run FFSA GT4 : Ledenon

Le week-end dernier, l’équipe SCHATZ LESTIENNE Racing s’est rendue sur le circuit de Lédenon avec les 2 Ginetta G55 pour le 3ème meeting du FFSA GT4.

Jeudi – Essais officiels :
La journée du jeudi était exclusivement réservée à des essais privés.  Avec 3 sessions d’environ 1 heure, c’est aussi l’occasion pour nos pilotes de se remettre dans le bain, sur le toboggan des Cévennes, et de peaufiner les réglages des Ginetta. Sous une chaleur écrasante, Erwan BASTARD et Sylvain CAROFF (#72) réalisent une bonne journée en se classant  P1, P1 et P6 de la catégorie Amateur (Am). Pour Alain GAUNOT et Nicolas SCHATZ (#71), la journée est plus décousue avec quelques problèmes électroniques et se classent P5, P17 et P13.

Vendredi matin – Essais libre 1 :
La journée s’annonce encore très chaude. Les pilotes et les mécaniques vont être mis à dure épreuve. Pour les voitures de l’équipe SCHATZ LESTIENNE, la séance va être de courte durée avec la casse du support de pont, après 2 tours, pour la 71 et l’arrachement de la portière, après 3 tours, pour la 72.

Vendredi après-midi – Essais libre 2 :
L’équipe se met très rapidement au travail afin de permettre aux pilotes de participer à la séance de l’après-midi. Ces derniers récompensent bien les efforts des mécaniciens avec le 5ème chrono général pour la 71 et le 2ème chrono des Amateurs (Am) pour la 72.

Samedi matin – Qualif :
C’est l’heure des qualifications et le soleil de plomb est toujours présent. C’est aux pilotes 1 de chaque équipage de commencer. Alain et Sylvain se lancent ensemble, au milieu des 36 autres concurrents. Ils disposent de 20 minutes pour effectuer leur meilleur chrono malgré le trafic. Après seulement 2 tours, le drapeau rouge est agité. Conditions délicates pour rester dans le rythme des qualifications et garder ses pneumatiques en température. Ils repartent motivés et effectuent un bon chrono avant un nouveau drapeau rouge. La 72 est P3 en Am et la 71, P9 du général.  Sylvain décide de terminer ainsi pour préserver ses gommes. Alain repart pour tenter d’améliorer mais gêné par d’autres voitures, il abrège sa séance après 2 tours.
C’est au tour des pilotes 2 de se lancer. Erwan et Nicolas partent le couteau entre les temps, bien décidés à faire remonter les Ginetta sur les classements. Malheureusement, Erwan connait une coupure moteur due à la température trop élevée et se retrouve propulsé dans le bac à gravier. La session est stoppée mais Erwan et la voiture n’ont rien.
Malgré cet évènement, Nicolas repart, remonté à bloc, et ne tarde pas à allumer les secteurs violets (synonyme de meilleur temps). La 71 est en pole. Mais l’Alpine #9 réalise un meilleur temps pour 1 dixième. Satisfait de la performance de la Ginetta et préférant préserver ses pneus pour la course, il décide de s’arrêter là.

Samedi après-midi – Course 1 :
Au vu des bonnes qualifications réalisées le matin, l’équipe a bon espoir pour la course. Réputée pour moins dégrader ses pneus que ses concurrentes, la Ginetta peut sortir son épingle du jeu sous un tel soleil. La 71 part en 5ème ligne et la 72 part 3ème des Am.
Au départ, un contact a lieu entre un concurrent et la 72 mais sans conséquence. La course continue pour Sylvain. De son coté, Alain conserve sa place durant les 3 premiers tours et suit le rythme des voitures précédentes mais au début du 4ème tour, il se fait percuter l’arrière dans un virage en appui et part en tête à queue dans les graviers. La roue arrière et le capot sont endommagés, la course de la 71 s’arrête ici.
Tous les regards de l’équipe sont  désormais tournés vers la 72. Sylvain effectue un très bon relais, les chronos sont bons, tout en essayant de conserver au maximum ses pneumatiques.
Vient la fenêtre de changement de pilote, Sylvain passe le volant à Erwan en 3ème position des Am.
Après quelques tours, Erwan est le plus rapide des amateurs. Il passe le second et revient très fort sur le 1er. Il ne reste que peu de tours mais Erwan est gêné par d’autres concurrents, l’empêchant de continuer sa remontée. Il passe le drapeau à damier en 2ème position à 0.6sec du 1er.
L’équipe est très heureuse de ce 1er podium en Amateur.

Dimanche matin – Course 2 :
La grille de départ fourmille autour des 38 concurrents. La 71 est en 1ère ligne. Nicolas est conscient que contenir ses poursuivants, plus puissants, va être délicat mais la course dure 1h, il va falloir être patient. Erwan, quant à lui, est en dernière position et va tout donner pour remonter.
Les feux passent au vert. Nicolas fait de son mieux pour contenir ses concurrents mais 1 Alpine et 1 Mercedes passent et il se retrouve 4ème. Dans le 2ème tour, il tente de contenir une autre Mercedes derrière lui et prend la corde. Il tient sa ligne mais le 3ème, ayant élargi sa trajectoire, vient le percuter à l’avant. Le demi-train avant gauche est très endommagé, c’est à nouveau l’abandon.
De son coté, Erwan connait un départ sans encombre. La bataille est intense et  les chronos sont bons. Il remonte dans le classement place après place. A mi-course, il est en 7ème position des Am, c’est le moment de donner le volant à son coéquipier. Après un pit-stop sans erreur, Sylvain part motivé pour son relais de 30 minutes. Plusieurs concurrents sont pénalisés pour un temps d’arrêt aux stands insuffisants. La Ginetta est rapide. Elle remonte au classement et jusqu’à passer le drapeau à damier à la 3ème place.

Bilan :
L’équipe a fourni  un très gros travail ce week-end. Frustrée que la 71 abandonne deux fois sur crash en tout début de course, l’équipe est surtout satisfaite du niveau de performance affiché par ses Ginetta. Elle est très contente que Sylvain CAROFF et Erwan BASTARD soient montés sur le podium 2 fois en 2 courses. 
Maintenant, rendez-vous les 26 & 27 juillet pour la manche d’ouverture des 24H de Spa-Francorchamps !

Erwan : “Ce week-end aura été fort en émotions avec des hauts et des bas. Nous avons été dans le rythme de la tête des amateurs tout le week-end avec une voiture capable de rivaliser avec les leaders.”

Sylvain : “Magique ! Monter deux fois sur le podium en deux courses, il fallait le faire ! Il faut continuer de travailler pour réitérer ses moments de joie et de bonheur pour les pilotes et le staff.”